#10 Des coopératives immobilières

Le logement social est menacé par l’augmentation des contraintes financières et légales qui poussent les bailleurs sociaux à mettre en vente des logements et à augmenter le loyer de logements qui ont été rénovés. Pourtant, les demandes ne cessent d’augmenter et le logement continue d’être la principale dépense pour les ménages.

À Nantes, on compte 30 000 demandes externes au 1er janvier 2019 sur la métropole. Face à l’assaut des politiques néolibérales, nous devons trouver d’autres voies pour développer du logement social qui échappe aux vagues de privatisation. Les coopératives immobilières sont une piste sérieuse pour proposer des logements sociaux durables. 

La proposition

Nous initierons des coopératives immobilières qui rachèteront des logements, les rénoveront et les ouvriront à des habitants. Ceux-ci auront une part sociale de la coopérative, et donc une voix, et bénéficieront d’un loyer modéré.

Objectif : sortir 1 000 logements chaque année du marché immobilier privé.